Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 11:03

Loin de moi l'idée de recycler les multiples articles et reportages télévisés retracant la descente aux enfers du créateur de génie J . Galliano, déja bien présent dans chacun des médias. Je préfère de loin me concentrer sur la qualité de ce tout dernier défilé qui n'en resta pas moins magique.

Alors q'une rumeur prédisait depuis quelques jours que le défilé serait annulé, nous avons eu finalement le plaisir de découvrir le musée Rodin (lieu ou était organisé l'évènement) sous un jour nouveau.

En effet, la rue fut rapidement assiégée par la foule venue en masse, ainsi que photographes et célébrités venant rendre hommage au "roi de la mode". Nombreux fut les messages de soutien au créateur tel que "the king is gone", le roi est parti? oui d'une certaine manière et pourtant la toute récente collection laissait encore planer l'ora de john Galliano.

 

Après avoir été 15 ans à la tête de l'une des plus belles maison de créations Françaises, une ambiance solennelle semblait alors de rigueur. Messes basses, musiques classiques, lieu extraordinaire de beauté marquait ainsi une ambiance pas autant à la fête qu'elle n'aurait du l'être.

Malgré cette gêne casi palpable, le show Dior demeura un instant de magie par excellence. Face aux gradins rempli à ras bord, la maison Dior avait tenu à mettre à l'honneur le dure labeur des "petites mains", oeuvrant dans l'ombre des ateliers. Défilé donc sous le signe du talent sous anonymat plutot que sous un vent de polémique.

 

Riche de chapeaux, de capes aux airs londoniens mais aussi et surtout de superpositions, de transparences, dénuée cette fois ci de toute exentricité; la collection Dior est apparu en 2011 comme une ligne intemporelle, à mi chemin entre la femme et la jeune fille en fleur.... Malgré la polémique  d'une rare violence dans l'univers modesque, la collection par Galliano fut applaudie des le premier passage confirmant ainsi que le talent de ce génie maudit n'est pas mort.

 

C'est donc avec beaucoup d'émotion que John Galliano, absent au défilé fit ses adieux à la maison Dior, recevant cependant tous les applaudissements et respect qui lui revenait de droit.

Dans ce ca précis libre à chacun de juger et condamner l'Homme, mais le créateur quand à lui demeurera un personnage central dans l'ascension de la maison Dior et une perte immense dans l'univers de la création....

dior_7359_north_320x480.jpg

Defile-Dior_img_261_392.jpgDior-20HC-20RS11-201981_img_261_392.jpg

Dior-20HC-20RS11-201918_img_261_392.jpgDior-20HC-20RS11-201898_img_261_392.jpgDior-20HC-20RS11-201235_img_261_392.jpgDior-20HC-20RS11-201828_img_261_392.jpgDior-20HC-20RS11-201812_img_261_392.jpgDior-20HC-20RS11-201266_img_261_392.jpg

Dior-20HC-20RS11-201682_img_261_392.jpg

 

Dior-20HC-20RS11-201588 img 261 392  

article rédigé par fashion's sugar

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fashion's sugar
commenter cet article

commentaires